0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

A l’aube du COP21, pour moins polluer, mieux vaut-il voyager en avion ou rester chez soi à consulter ses pages LinkedIn et Facebook ? A vrai dire, aussi incroyable que cela puisse paraître, aucun des deux !

Des études ont montré qu’une simple recherche sur Google rejetait 7g de gaz à effet de serre. En soit, pas grand chose : l’équivalent pour 100 recherches Google du repassage d’un tee-shirt.

Mais multiplions le tout par le nombre d’internautes en 2015 (3,5 milliards) et un nombre moyen de 33 mails envoyés par personne et par jour et l’on obtient l’empreinte carbone d’Internet sur un an, soit 609 millions de tonnes de gaz à effet de serre. L’équivalent de l’ensemble des vols d’avions civils dans le monde !

Mais qu’est-ce qui pollue réellement lorsque l’on surfe sur la toile ? Il s’agit avant tout (47%) des usages des internautes (consommation électrique de la box, de l’ordinateur) mais également des data-centers (25%) ou les réseaux de câbles.

1 minute pour comprendre l’impact écologique d’Internet, par Backbn

Et tous les sites ne se valent : par exemple cette vidéo sur YouTube. Vous l’avez regardée en entier ? Vous venez de dégager 1g de CO2! On estime que sont émis par jour plus de 600 tonnes de CO2 sur YouTube, soit 219 millions de tonnes par année.

Alors, comment faire ?

Voici quelques bonnes pratiques pour limiter au maximum votre impact écologique…voire même baisser votre facture d’électricité !

 

  • N’utilisez pas un moteur de recherche pour consulter vos sites quotidiens, installez-les dans vos favoris ou tapez directement l’URL dans la barre d’adresse (inutile de taper « Dessine-moi le digital » dans Google par exemple !)
  • Evitez le streaming : enregistrez les fichiers sur votre disque dur plutôt
  • Triez vos mails : des mails supprimés, c’est de l’espace qui se libère sur le serveur !
  • Désabonnez-vous des newsletters qui ne vous intéressent pas plutôt que de les marquer comme « Spam »
  • Ne chargez pas vos mails de signatures ou de pièces jointes : préférez les envois de fichiers lourds par WeTransfer (les serveurs se vident au bout d’un certain temps) ou par clé USB
  • Coupez votre box Internet le soir, ainsi que vos écrans et vos ordinateurs

 

 

Bonne green-navigation !