0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

Que cela soit dans un SMS ou dans un email, il suffit désormais de quelques traits de ponctuation pour s’assurer que le message que l’on veut communiquer ne soit pas mal interprété. Ainsi exprimerai-je mon bonheur :-), ma tristesse :’-(, ma surprise :-O ou encore mon amour <3.

Mais qu’apportent vraiment ces signes qui sont les pléonasmes de nos sentiments ? Ils permettent d’abord de s’assurer qu’on ne sera pas mal compris. La langue sur le web a en effet ses codes et pour être sûr de ne pas faire de contre-sens, renforcer son propos par quelques signes peut éviter certaines confusions. Saviez-vous par exemple qu’ECRIRE EN MAJUSCULE SIGNIFIE QUE VOUS CRIEZ ? Que finir un SMS par un point peut laisser penser à votre interlocuteur que vous êtes fâché ? Un simple 🙂 peut éviter que le doute ne se fasse.

Mais l’emoticon, qui permet de conforter son propos, a largement évolué et nos smartphones proposent désormais ce qu’on appelle des emojis. Contrairement aux signes de ponctuation, les emojis sont de véritables petites images à insérer dans des messages et ils ont l’avantage de ne pas se réduire à quelques parenthèses avec des points. Personnages de toutes origines (Apple s’est récemment ouvert à la diversité !), cœurs de toutes les couleurs, animaux, drapeaux, moyens de transports et même aliments… Les emojis sont un peu devenus les hiéroglyphes de l’ère digitale, au point d’être eux-mêmes porteurs de discours.

4eaa0f9437087f0ef41e2246bbc7e43e

L’Oréal, par exemple, encourage sur LinkedIn ses abonnés à ne discuter qu’en emojis. Il n’est plus rare sur Twitter de voir des posts « rédigés » sans un seul mot. Est-on alors arrivé au stade où ce qui devait appuyer un propos est venu le remplacer ?

Capture d’écran 2015-09-15 à 20.18.32

Le philosophe Raphaël Enthoven donne des éléments de réponse sur cette question. « Est-ce une défaite de la nuance, ou une victoire de l’évidence ? C’est indécidable : une émotion est à la fois trop subtile pour être résumée en signes et trop simple pour être saisie par des mots. »

A la fois plein de sens et réducteurs, les emojis disent sans dire, sans jamais réellement se suffire à eux-même. Langage sans être une langue, ils cristallisent les paradoxes d’une communication humaine et numérique à la fois. Et c’est tant mieux 😉