72 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 72 Email -- Filament.io 72 Flares ×

Embarquer les collaborateurs d’une entreprise dans leur futur professionnel numérique n’est pas un long fleuve tranquille mais plutôt un long chemin pavé d’embûches. Tout d’abord, il faut s’entendre sur la notion de collaborateurs internes : a priori la transformation digitale concerne tout le monde : du PDG au salarié, du plus jeune au plus senior, du plus connecté au moins agile. Absolument tout le monde malgré des écarts  de statut, d’âge et de maturité digitale. Pour s’en sortir, il va donc falloir redistribuer les rôles, changer les mentalités, adopter de nouveaux outils collaboratifs, capitaliser sur les talents digitaux, miser sur l’exemplarité des executives et faire preuve de beaucoup de pédagogie et d’innovation. Autant dire mission impossible à court terme, sans moyen ni ressource.

Ce n’est pas non plus une stratégie classique de changement sur le long terme qu’il convient de mettre en place mais plutôt un modèle qu’il faut construire combinant des logiques de montée en compétence, d’empowerment et de viralité pour augmenter les chances d’une diffusion accélérée de la transformation digitale. Au cœur de ce modèle, il y a les « relais », ces nouveaux héros du digital, encore appelés les digital champions ou ambassadeurs. Contrairement aux relais « classiques », les digital champion doivent appartenir à la fois à une communauté virtuelle grâce au réseau social d’entreprise et aussi à une communauté réelle en participant à tout événement les fédérant. Ils méritent aussi de recevoir une véritable contrepartie pour l’adoption de ce nouveau rôle. Si la contrepartie ne peut être financière ou donner lieu à un acte de carrière, il faut trouver d’autres dispositifs incitatifs pour un engagement durable. Cela peut passer par un parcours de formation dédié, un dispositif de curation de contenu dont ils sont les premiers bénéficiaires, une reconnaissance de leurs compétences digitales via un test type TOIC digital par exemple….

Ce programme ne peut être déployé que si en amont la sensibilisation des managers a eu lieu pour qu’ils deviennent soit eux-mêmes des digital champions ou à minima des facilitateurs de leur recrutement parmi leurs équipes. L’implication des managers dans ce programme est l’une des clés de sa réussite, et la communication envers eux doit être multi canal pour optimiser les chances d’en toucher le plus grand nombre.

Pour compléter  tout ce dispositif, il serait opportun que les compétences digitales soient aussi reconnues dans le process d’évaluation des collaborateurs, de gestion de carrière et d’avoir une vraie réflexion sur le temps et les espaces de travail… Ce qui permettrait peut-être de fidéliser des collaborateurs talentueux et d’ouvrir de réelles opportunités d’évolutions professionnelles. Tout cela demande la mobilisation d’un grand nombre de partenaires au sein de l’entreprise et un rôle moteur pour les équipes de la DRH.